Le flapping, symptôme de l’autisme

Le flapping ou hand flapping est un comportement faisant partie de la personnalité des personnes présentant un Trouble du Spectre Autistique. Décryptons ensemble les caractéristiques de ce symptôme ainsi que les effets sur la personne autiste et sur son entourage.

Qu’est-ce que le flapping ou hand flapping ?

L’expression flapping ou hand-flapping est d’origine anglo-saxonne. La définition de flapping signifie « battre des mains ». Cette expression est couramment utilisée pour nommer et décrire un comportement spécifique, un élément clé, présent depuis le début de l’apparition du syndrome.

De prime abord sympathique, ce comportement peut vite devenir agaçant et envahissant. Le « flapping » fait partie de la personnalité des personnes avec autisme. Ce symptôme est considéré comme un vrai trouble du comportement avec de multiples significations.

En effet, on peut considérer cette gestuelle comme un outil de communication, très signifiant pour la personne autiste et pour son entourage.

La signification du comportement de flapping chez l’enfant

Dans le cours de son développement, toute personne passe par l’étape du flapping, qui disparaît vers 36 mois. Ce comportement fait donc partie intégrante du développement humain. Il correspond à la période du développement sensori-moteur qui va amener l’enfant à maîtriser sa motricité globale et la motricité fine. On assiste à un vrai recouplage des fonctions sensorielles et motrices.

Les enfants avec Trouble du Spectre Autistique (TSA) connaissent du retard au cours de leur développement. Certaines étapes peuvent ne pas être vécues. Par exemple, la posture à plat ventre ou la marche à quatre pattes, à cause du syndrome autistique. Cela implique un retard développemental sur certaines phases. On assiste alors à un développement troublé amenant les enfants avec autisme à conserver le « flapping ».

On parle de deux types de flapping autisme :

  • le flapping “je suis heureux”, “je suis content”, “je suis excité”.

Par exemple, quand l’enfant regarde la télévision et est absorbé par l’image, ce qui est généralement toujours le cas, il manifeste sa joie et son enthousiasme par du flapping, parfois très démonstratif.

  • le flapping autisme “je m’ennuie”, “je suis anxieux”, “je suis fatigué”, “j’ai besoin de m’apaiser”.

Parfois, quand l’enfant s’ennuie, est stressé, anxieux, il se met à battre des mains pour se « récupérer ». La gestuelle des 36 mois leur sert à se retrouver, à récupérer leur verticalité. Quand un enfant autiste est fatigué, le flapping est une attitude qui l’aide à se décontracter.

Pourquoi le « flapping » ?

Cette action de bouger ainsi les mains de façon répétée, comportement de prime abord stérile, est en fait très importante pour la personne avec Trouble du Spectre Autistique (TSA).  

Tout en étant un outil de communication, le hand flapping est aussi un véritable outil de délimitation de l’espace environnant. Cette action est donc vitale pour la personne autiste car elle n’a pas conscience de sa place dans l’espace. Pour se situer, elle utilise des repères qu’elle se crée notamment à l’aide de son corps, d’où l’utilité de ce comportement de flapping.

On catégorise 3 zones d’espaces :

  • L’espace corporel : consiste souvent à regarder ses mains devant les yeux (de 10 à 15 cm), donc à être en situation de flapping. C’est l’étape développementale vécue avant 6 mois. Cet espace assure le confort de la personne et surtout sa possibilité d’être en synchronie avec son environnement. Cet espace est reconstitué jusqu’au bord par les stéréotypies dont fait partie le flapping des bébés.

Cela conforte l’idée que la personne présentant des Troubles du Spectre Autistique n’a pas de mémoire de l’espace.

  • L’espace assis : vécu par le nourrisson ordinaire de 6 à 12 mois. Cette distance correspond globalement aux bras tendus, ce que font les enfants avec autisme devant la télévision.
  • L’espace marche : sert à délimiter son espace propre.

Finalement, on peut affirmer que le flapping est une stéréotypie comme une autre, parfois ponctuelle dans le cadre émotionnel, et souvent envahissante quand elle prend toute l’attention de la personne. Nous vous invitons à visualiser cette courte vidéo de hand flapping.

Le Flapping, un comportement stimulant ou une stéréotypie ?

En principe, les comportements sont qualifiés de stimulants quand ils vont au delà de ce qui est toléré par la culture. En fait, ils sont alors culturellement inacceptables. Par exemple, aux Etats-Unis, il est très mal vu de se ronger les ongles, pour des raisons d’hygiène. Par contre, se tirer les cheveux en mèches fines ou se les lisser est considéré comme accepté. A contrario, en France, se toucher les cheveux représente un geste déplacé alors que se ronger les ongles n’est pas relevé par le groupe.

La question qui se pose alors à propos de ces comportements est la notion de fonctionnalité. Quand on a commencé à conceptualiser les stéréotypies, des auteurs comme Sprague et Newell (1996), évoquent les mouvements stéréotypés comme des comportements répétitifs, variables, dont la réalisation ne semble pas avoir un but utilitaire. On considère donc que les stéréotypies n’ont aucune fonction. Actuellement, l’aspect fonctionnel des stéréotypies est pris en compte et les auteurs considèrent des fonctions sensorielles et des fonctions sociales (référence Cuninggham, 2009).

A cause des divergences, il y a beaucoup de difficultés pour poser un cadre définissant les comportements stéréotypés. Cependant, ce concept a évolué et s’est précisé. L’accord est unanime dans l’aspect répétitif et invariant du comportement, mais il n’y a pas encore de consensus sur le nombre d’épisodes et sur l’occurrence du comportement qui détermine si c’est une stéréotypie ou non (référence Rapp, 2005).

Les effets du Flapping sur la personne autisme et son entourage

Il est important de prendre en compte, dans la définition du comportement stéréotypé, le contexte d’apparition et la répercussion sur la vie quotidienne de la personne. En effet, pour être qualifiée de stéréotypie, le comportement doit être problématique pour la personne ou pour l’entourage.

Nous avons tous dans nos habitudes, gestes ou attitudes des comportements répétés (quand nous applaudissons par exemple), et des comportements restreints (être cinéphile par exemple). Pour autant, ce ne sont pas des stéréotypies. Celles-ci doivent donc interférer de manière inhabituelle, anormale, inappropriée avec le milieu.

Il y a une notion de stigmatisation dans la stéréotypie (Cuninggham, 2009). En effet, les conséquences de la stéréotypie sont néfastes pour l’enfant et souvent pour ses parents. Beaucoup de parents d’enfants porteurs de Troubles du Spectre Autistique témoignent de la gêne, voire la honte qu’ils peuvent ressentir quand leur enfant pratique ce type de comportement en public.

Les conséquences du flapping sur l’enfant concernent des répercussions sur les apprentissages. En effet, l’enfant présentant des stéréotypies pratique ces comportements au détriment des activités sociales et des activités d’apprentissages. La raison pour laquelle les stéréotypies entravent l’accès aux apprentissages chez les enfants autistes est que ces enfants sont généralement incapables de faire la distinction entre des stimuli de l’environnement pertinents et des stimuli non pertinents.

Dans les conditions d’apprentissage, notre environnement fournit un grand nombre de stimuli, souvent visuels et auditifs, et les enfants avec un Trouble du Spectre Autistique ont tendance à ne traiter qu’un nombre restreint des stimuli qu’ils reçoivent. Cette impossibilité à traiter plusieurs signaux de front installe du stress et déclenche le flapping.

Commentaires

  • EvoPRO
    21 octobre 2019 à 16h53

    Flapping, hand flapping, termes que je découvre à la lecture de l’article !

  • hotshot bald cop
    12 avril 2022 à 18h41

    I didn’t know that.

    • Cynthia Dariane
      Cynthia Dariane
      19 avril 2022 à 21h19

      We are glad that we could provide you with new information.

      [traduction : Commentaire : Je ne le savais pas.
      Réponse : Nous sommes heureux d’avoir pu vous apporter de nouvelles informations.]

  • hot shot bald cop
    13 avril 2022 à 5h17

    That’s an awesome point

    • Cynthia Dariane
      Cynthia Dariane
      19 avril 2022 à 21h28

      Thank you! Happy to know you enjoyed our article.

      [Traduction :
      Commentaire : C’est un point génial
      Réponse : Merci! Nous sommes heureux de savoir que vous avez apprécié notre article.]

Ajouter un commentaire