Autisme et équithérapie

Comment l’équithérapie aide les autistes

Évoluer au contact des chevaux est une véritable école de la vie. La patience, le sens des responsabilités, la volonté, le calme, la rigueur, la confiance en soi sont autant de qualités que le cheval nous permet de développer. La psychologue clinicienne Natasha Popova l’affirme bien : pour elle, le cheval est un véritable récepteur de nos émotions.

Les contacts avec la nature et le cheval sont motivants, vivifiants, et la rencontre avec cet animal est souvent synonyme d’épanouissement et d’acquisition de l’autonomie.

Être au contact d'un cheval a des résultats très optimistes
Etre au contact d’un cheval a des résultats très optimistes.

C’est le thérapeute qui introduit le cheval auprès du patient et le patient après du cheval. Ce dernier est très souvent présenté non harnaché (pas de selle, pas de filet et mors, avec juste un licol), c’est-à-dire libre de ses mouvements, car il doit être un réel partenaire, qui a son rôle à jouer. Son statut d’être vivant, de sujet animé est exploité dans toutes ses dimensions. Les chevaux sont des animaux grégaires qui apprécient le contact avec les hommes et sont curieux de nature. Ces compétences sont donc utilisées afin de laisser aux autistes l’initiative de renouer une relation coupée ou suspendue, en les laissant, par exemple se déplacer, et venir sentir (renifler) le patient qui s’est éloigné.

La séance d’equithérapie permet de :

– Favoriser la communication verbale et non verbale ;

-Induire une prise d’initiative, une confiance en soi et une valorisation de l’individu ;

-Améliorer le tonus musculaire ;

-Améliorer l’équilibre et la spasticité ;

-Favoriser la détente ;

-Appréhender la perception du schéma corporel et le repérage dans l’espace;

-Faciliter la relation et la gestion des émotions.

Le cheval, médiateur de la relation patient / thérapeute.

En thérapie, le cheval est le médiateur vivant de la relation entre le patient et le thérapeute. Le cheval offre une deuxième caractéristique essentielle dans le travail avec la personne handicapée : il est non jugeant. Rien dans son regard ou dans son attitude ne laisse entendre le rejet, l’incompréhension.

Osez equithérapie !

Commentaires

  • PROST Marianne
    5 avril 2022 à 23h49

    La communication animale est une puissante alliée pour l’évolution de l’ autisme, comme l’illustre en effet Temple GRANDIN, autiste et diplômée éminente en éthologie animale ! Les deux chevaux visibles sur ce site attendent votre visite, renseignez-vous ici ! http://anthropopedagogie.com/

    • Cynthia Dariane
      Cynthia Dariane
      11 avril 2022 à 15h17

      Merci Marianne pour votre commentaire et ces précisions par rapport à l’équithérapie !

Ajouter un commentaire